Le jazz.

Ensuite, j'ai commencé à fréquenter les festivals de jazz en été. Je faisais beaucoup d'exercices de batterie pour améliorer mes performances, et j'écoutais des musiques de plus en plus originales et novatrices. En fait j'appréhendais le jazz américain par ses formes les plus contemporaines et radicales (" l'Art Ensemble of Chicago ", par exemple), et ce ne fut qu'après ce parcours que je pus revenir lentement et progressivement aux racines du jazz noir, et apprécier des musiciens comme Sidney Bechet, Louis Armstrong ou Duke Ellington, et des mouvements musicaux comme le style New-Orléans.