Marilyne utilise une maraca.

J'insiste, la prenant même par la main, pour qu'elle aille devant la table où sont disposés les instruments. Elle me suit, et cherchant bien, prend une maraca.
J'observe que Marilyne cherche et ne prend pas un instrument au hasard.
Sa participation active est très limitée au cours des premières séances. Sa présentation sonore individuelle est très courte: Marilyne secoue la maraca deux ou trois fois et dit son prénom : " Liline ". Je la remercie. Je lui demande si elle a un commentaire à faire sur sa production .

Elle secoue la tête négativement et me répond un bref : " Ca va. "