d) Le chant.

Je propose aux patients des sons chantés, simples, tout à fait improvisés, d'hauteur et d'intensité moyenne, et je les invite à chanter avec moi. Nous arrivons à produire ainsi une chorale qui a une certaine allure, par la richesse des harmonies, des timbres, et l'intensité sonore qu'elle mobilise. Je propose ensuite de varier les sons, dans la hauteur, dans la durée. Là encore j'essaye de solliciter les personnes que l'on entend moins, en duo avec moi, pour mettre la personne et sa voix en valeur.