Résumé et analyse.

Je remarque que dans le contexte d'une pulsation rythmique régulière, Marilyne n'est pas incitée à jouer, à exprimer quelque chose d'elle-même.
Marilyne est plus attirée par le jeu et par l'écoute lorsqu'elle se trouve dans un contexte où différents évènements sonores, variés et imprévus, se produisent. Là, elle s'anime, interroge son entourage, et participe activement à cette écoute. Il semblerait ainsi que Marilyne réagisse plus à la rupture entre les évènements sonores, qu'à la continuité sonore.