Les séances.

Il s'agit là d'une des toutes premières séances. Lorsque nous arrivons dans la salle de musicothérapie, Marilyne s'installe immédiatement dans un des canapés, qu'il va falloir pourtant déplacer pour organiser l'espace du jeu.
Il existe chez Marilyne, une force d'inertie importante qui la pousse d'emblée à rechercher une place dans laquelle elle pourra s'incruster, être solidement installée.
Je lui demande de se lever pour que nous puissions organiser l'espace.
Après cela, Marilyne s'installe de nouveau au creux du canapé, croise les jambes, et regarde tête baissée le bout de ses chaussures.
Je demande à Marilyne d'aller choisir un instrument, elle me regarde timidement, mal à l'aise et me répond d'un air gêné : " Non, ça va… "